Nos premiers pas de routards au Sri Lanka.

Nous voilà arrivés à Colombo capitale du Sri Lanka le 28 juin. Les guides nous indiquent que la capitale n’a rien de passionnant, on choisi donc de faire l’impasse en passant simplement notre première nuit ici avant de partir vers l’intérieur du pays. Ça tombe bien car en arrivant il pleut des trombes, on met plus d’une heure en bus pour rejoindre le centre et notre « hôtel » est complétement miteux !! On décide de dormir un peu le matin avant d’attaquer les heures de train pour rejoindre Anurahdapura. On voyage assis par terre avec les portes grandes ouvertes tout en profitant de la lenteur du train pour admirer le paysage.
Arrivés à Anurahdapura on part à pied jusqu’à notre auberge, les Sri Lankais nous prennent pour des fous surtout les conducteurs de Tuk Tuk qui veulent à tout prix nous conduirent – nous arnaquer !!! Le lendemain matin est consacré à arpenter en vélo la cité sacrée d’Anurahdapura (20€ la visite…). Même si on n’est pas super conquis par les quelques temples (à cause du prix du billet d’entrée peut-être ?) on a aimé se balader tranquille en vélo.

DSC00479 DSC00467 DSC00456 DSC00448 DSC00443 DSC00447 DSC00440 DSC00441 DSC00438 DSC00434 image image

L’après-midi est consacrée à rejoindre Sigirya et donc à prendre plusieurs bus et à en attendre sous un soleil de plomb (premier coup de soleil pour Seb) jusqu’à ce qu’un arrive et ne soit pas le bon d’après le chauffeur… On ne perd pas patience et on arrive enfin à Sigirya dans une super auberge où le boss nous loge dans une chambre flambant neuve car d’après lui on est le couple parfait pour l’inaugurer !!! On passe la soirée avec 9 autres français et au fil des discussions on décide de changer notre futur itinéraire car en tant que bons aventuriers on voulait descendre au sud sans avoir regardé la météo et c’est la mauvaise saison alors que sur la côte Est le climat est idéal ! Notre étape à Sigirya était prévu pour grimper au sommet du Lion’s rock et grâce à un allemand qui nous a conseillé la veille un autre chemin on monte au petit rock et là haut on est seuls, on peut admirer le Lion’s rock et on a payé moitié moins cher !!!

image image DSC00492 DSC00490 DSC00503 DSC00507 DSC00509 DSC00520

Après la balade en route pour la côte Est et la ville de Passikudah. Arrivés devant la guesthouse qu’on avait repéré on nous installe au fond du jardin dans un petit bungalow avec douche à ciel ouvert, le top ! On trouve étrange d’être les seuls touristes et lorsque le boss arrive il nous confirme qu’ils sont normalement fermés car c’est la Poya – fête bouddhiste de la pleine lune, et qu’ils ne font pas non plus à manger pendant 2 jours… Encore une fois on se dit qu’on n’est pas encore de vrais aventuriers bien renseignés !!! Mais du coup on est accueillis par toute la famille qui nous offre à manger le plat traditionnel, le Rice and Curry et nous invite même à venir à la fête plus tard dans la soirée. Pendant ce temps on les observe, ils cuisinent dans le jardin dans des grandes marmites pour tout le temple, les enfants viennent nous voir et jouent à cache-cache, tout le monde est heureux et on se dit que finalement on a bien fait de venir ce jour là (Rose Marie on a eu une grosse pensée pour toi car on se sentait comme dans ta maison). Arrivés à la fête bien entendus on est les seuls Européens mais personne n’est choqué de nous voir (ça nous fait réfléchir sur certains sujets délicats comme le racisme et la religion car ici tout le monde cohabite gentiment), on s’assoit un moment avec un papi qui nous explique que depuis le tsunami de 2004 c’est la première fois qu’ils peuvent refaire la fête dans ce temple, il nous amène regarder la cérémonie et on fini la soirée à prendre les enfants en photo. Ils nous font prendre des tas de pauses avec eux, leurs parents, et ils sautent de joie quand on leur montre les photos sur notre appareil. Une soirée parfaite avec des gens si souriants et accueillants en voilà le résumé. Le lendemain on marche un long moment pour être seuls sur la plage à l’ombre d’un cocotier (difficile à trouver car la solution est de louer un transat dans un hôtel de luxe) et surtout de pouvoir se mettre en maillot pour Androu car les Sri Lankais se baignent habillés donc on ne veut pas les choquer ! La journée se termine autour de quelques beignets achetés dans la rue (les Sri lankais se reposent donc aucun Resto ouvert sauf encore une fois dans les supers hôtels) et comble du luxe nos hôtes nous offrent des bananes on est refait !!!

 DSC00587 DSC00599 DSC00581 DSC00574 DSC00550 DSC00568image

  DSC00528

Le lendemain matin départ 5h15 en Tuk Tuk pour attraper le bus qui nous amènera jusqu’à Arugam Bay the place to be pour les surfeurs !!! On vous passe le trajet en bus (5 au total) et on arrive enfin à notre auberge / cabane au bord de la plage pour y rester 4 nuits. Là on ne va rien faire à part le trajet transat – baignade et les repas du soir avec 2 familles Suisse adorables (dont 1 est propriétaire de l’établissement on comprend mieux pourquoi c’est si clean !). On a pas testé le surf car on s’est dit que cela serait vraiment bête une blessure au début de l’aventure…

image image imageDSC00623 DSC00646 DSC00644 DSC00634 DSC00626 DSC00611 DSC00618

Après ces quelques jours de farniente on part pour 2 jours au frais dans les montagnes à Ella. On retrouve un peu de fraîcheur, et on peut enfin faire 2 randos dans la montagne au milieu des plantations de thé on est ravis !

 image image DSC00733 DSC00731 DSC00728 DSC00725 DSC00711 DSC00699 DSC00673 DSC00659 DSC00656

Et voilà il nous reste plus qu’une nuit et on veut la consacrer à l’ascension du Pic d’Adam, la montagne sacrée du pays, 2243 mètres d’altitude et plus de 5000 marches. On se couche tôt car il faut grimper de nuit à partir de 2h30 pour admirer une fois en haut le lever du soleil. Nuit courte et difficile pour Androu qui a le vertige mais quand même ultra motivés sauf que… Sauf qu’à 2h30 il pleut des trombes c’est la mousson et que même en remettant le réveil toutes les heures ça ne va pas changer… Pas vraiment d’intérêt de monter si il pleut et voire même dangereux donc on abandonne mais on est très déçus de finir nos 15 jours là dessus…

  DSC00794 DSC00763 DSC00791

DSC00760 IMG_0412

Maintenant en route pour Colombo où on décide de passer la nuit dans l’aéroport (économie oblige). De là on prend un vol pour Bangkok avec encore une nuit à l’aéroport – on adore ça, et enfin on arrivera le 12 juillet à Rangoon capitale de la Birmanie où on compte rester 15 jours.

Pour résumer on a aimé ce pays quand même bien plus calme que l’Inde, les gens nous souris avec tellement de sincérité que ça nous touche, côté cuisine on n’est pas emballés car il existe surtout un plat typique mais on a pu quand même manger des crevettes et du thon au barbecue donc ça rattrape tout.
On a adoré admirer les paysages en train pour le voyage Ella-Dalhousie (Androu ne s’est même pas endormie).
On a aussi découverts de nouveaux fruits tel que le mangoustan : un vrai délice.
Côté animaux on a croisé beaucoup de chiens et tous de la même race (batards) plus ou moins domestiqués, pareils pour les chats très maigres, mais aussi un crocodile très furtivement, des tortues, des éléphants enchaînés et affairés pour les touristes ce qui rebute de suite à une quelconque balade sur leur dos et un serpent !
Une petite bizarrerie Sri lankaise : les premières places sont réservées pour les moines dans tous les transports en commun.
Par contre on a stoppé les visites car rien ne ressemble plus à un temple bouddhiste…qu’un temple bouddhiste (en plus les visites sont chères, on va en voir d’autres dans nos prochains pays et on est plus branchés balades et paysages). Ce qui est plus difficile c’est de devoir marchander tout le temps et ça il va vraiment falloir qu’on s’y mette…

Conseils aux futurs routards se rendant au Sri Lanka :
– faire le Little Rock à Sigiriya plutôt que le Lion’s Rock (moins cher, pas de touristes tôt le matin et vu sur le Lion’s) et ne pas hésiter à dire que vous voulez monter tout seul même si le guide insiste et vous dit de faire attention aux serpents pour pouvoir vous accompagner et toucher sa petite com’.
– descendre en premier du Tuk Tuk au moment où vous cherchez un endroit où dormir sinon le chauffeur et la guesthouse s’arrangent leur petite com’.
– si vous montez dans un bus en pensant qu’il est direct pour votre destination finale car le chauffeur vous l’a dit en général c’est faux mais le « contrôleur » vous dira toujours où descendre et quelle correspondance prendre, il faut juste être patient – les trajets en bus sont les meilleurs marchés et on ne se fait pas arnaquer sur le prix généralement mais toujours demander un ticket
– acheter un Steripen, stylo ultra violet qui purifie l’eau plutôt que des cachets.

7 réflexions sur “Nos premiers pas de routards au Sri Lanka.

  1. Génial, merci de me faire voyager, il faut que je fasse gaffe, car cette envie là quand elle devient trop forte, c’est comme un virus, ça contamine très vite!!!! Et là, ça me démange de plus en plus. Quand il y aura un moment où aucun remède ne fera plus effet pour calmer les démangeaisons, la seule alternative, PARTIR en virée…. Merci pour ces magnifiques photos, j’en ai repérées quelques-unes qui se retrouveront sûrement un jour prochain sur une toile! Si ce n’est pas trop demander, ça ne serait pas possible d’avoir un peu plus de visages en gros plans (enfants, vieux, femmes en saris)? J’ai ma prochaine expo (à Ferran) à préparer et I need many beautifull pictures!!! Allez, profitez bien les loulous, on pense fort à vous. Gros bisous et à très bientôt pour suivre vos nouvelles aventures en terres inconnues.

    J'aime

  2. Au top ce résumé du voyage au Sri Lanka. On est super heureux d’avoir pu partager une partie de votre tour du monde. On vus attend à Lille à votre retour 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s