Farniente à la sauce Thaï !

Après avoir passé la frontière Cambodge / Thaïlande sans encombre, nous voilà arrivés à Bangkok (retour au 21ème siècle) le 12 août avec un chauffeur de bus champion du monde de go fast.
On arrive le jour de la fête mère, célébrée ici en l’honneur de l’anniversaire de la reine. Il y a des animations un peu partout dans la ville et des affiches d’elle en grandeur nature.
Le bus nous dépose à une station de BTS (métro aérien). On veut se rendre à la gare en espérant partir le soir même pour le nord du pays. On se repère assez facilement dans cette grande ville, on fera un trajet BTS + métro et nous voilà à la gare. Le train de 19h35 étant complet on devra partir à 22h00 pour 16h de bus sans couchette… Maintenant qu’on est des routards aguerris on se dit que ça va le faire même si la couchette nous aurait bien fait plaisir. Puis finalement à 19h20 la guichetière nous fait signe, des places se sont libérées dans le train de 19h35, en route pour 13h de train couchette, yeeeeees ! Le train couchette pour nous c’est vraiment le luxe : plateau repas à bord, lit installé par l’intendant, couette et oreiller, le luxe on vous dit ! On bouquine un peu, on peaufine notre parcours pour les 3 semaines à venir et ensuite dodo : plutôt confortable même si des fois le train bougeait vraiment beaucoup !

On arrive le 13 août à Chiang Mai, 2ème ville du pays appelée également La Rose du Nord, on sent de suite que la ville va nous plaire. Au départ on n’avait même pas envisagé de s’y rendre car il fallait monter dans le nord du pays alors que notre prochain pays, la Malaisie, est complètement au sud, mais au fil des discussions et des lectures on se dit qu’on va louper quelque chose. On commence par prendre notre premier « Taxi Meter » rouge (très important le rouge, c’est les taxis collectifs) pour arriver à l’auberge, on s’installe, donne le linge à laver et on part arpenter les soi (ruelles) tranquillement. Notre auberge est située dans le centre historique, facilement repérable sur la carte c’est un carré formé par des remparts et 4 portes, parfait pour se balader. Le soir on récupère notre linge qui sent bon la lessive (alléluia) et on file pour notre premier repas de rue. On commande le fameux Pad Thaï dont tout le monde parle. Androu est servie la première et se jète sur le plat, un peu intriguée car ça ressemble à du riz cantonais alors qu’on pensait que c’était à base de pâtes… Quand le cuisto tout gêné vient chercher l’assiette on comprend que ce n’est donc pas un Pad Thaï ! Je lui dis que j’ai quand même mangé une bonne bouchée, pas grave il remut tout ça et pose l’assiette chez les voisins de table chinois ! Oups ! Nos assiettes (qui on l’espère ne sont pas passées sur des tables voisines) nous emballent les papilles, on est content de pouvoir se refaire des repas dans la rue pour vraiment pas cher en plus. Le lendemain on n’a rien de prévu, ça sera balade à pied dans la ville, visite de wat (temples) et marchés de jour et de nuit avec de nouveau un repas dans la rue succulent : kebab dans le quartier musulman. Le petit plaisir de la soirée sera d’assister à des combats de boxe thaï, ambiance garantie de 21h à minuit avec 2 KO en prime ! On a adoré ce sport, toute la mise en scène avant le combat, la musique en live qui rythmait le tout et le grand respect entre les deux adversaires. La ville nous plait vraiment du coup au lieu de 3 nuits on prolonge et on va rester 5 nuits. Chiang Mai est aussi connue pour être le point de départ de trek mais on fera l’impasse cette fois. Il y a autant d’agences de voyages que de salons de massages, c’est à dire un milliard (à diviser par 4 car le chiffre est donné par Androu), ces fameuses agences proposent toutes le même circuit – balade en éléphant, tribu des femmes girafes, bambou rafting – variant de 1 à 3 jours avec des prix allant du simple au double. Nous on comprend pas vraiment la différence et on flaire l’attrape touriste… Du coup on loue un scooter pour les 2 derniers jours et on ira visiter une fabrique d’ombrelles, des ruines archéologiques de temples, le parc national de Doi Suteph, un village de la tribu des Hmong et une cascade : pour la petite histoire une claquette d’Androu a bien failli se faire la malle, sauvée de justesse par un thaïlandais ! Ils ont du nous prendre pour des dingues à vouloir sauver la claquette car ici ils en vendent partout pour 3 fois rien, mais elles ont une valeur sentimentale et elles doivent me suivre jusqu’au bout de l’aventure ! Le soir on trouve toujours un marché ou des stands de rue pour calmer nos appétits. On se sent tellement bien à Chiang Mai qu’on aurait pu facilement rester quelques nuits de plus mais on a réservé toutes nos prochaines étapes,  ce n’est pas dans nos habitudes mais le pays est très touristique, les prix s’emballent sur les îles on veut quand même être sûrs de rester dans le budget et avoir un endroit pas trop miteux.

 DSC02009 DSC02013 DSC02005 DSC01996 DSC01977 DSC01983  DSC01964 DSC01941

DSC01936 DSC01931 DSC01929 DSC01925 DSC02044 DSC02046 DSC02048

DSC01919

Le 18 août on prend le train pour se rendre à Lopburi, ville paisible connue pour ses temples en ruines et l’invasion de singes. Les temples sont en plein milieu de la ville, ça fait bizarre mais certains sont encore en bons états et les singes il y en a partout c’est un peu flippant (pour Andréa). Les habitants ne savent pas expliquer pourquoi et comment les singes sont arrivés ici, ils doivent se prémunir toute la journée du vol mais ne les chassent pas car ce sont des animaux sacrés.

DSC02072 DSC02084 DSC02074

Le lendemain départ pour Ayutthaya ancienne capitale du pays connue elle aussi pour ces temples (on vous dira quand on fera une overdose !), ses roti (filaments de sucre de palme enroulés dans des minis crêpes colorées), et ses tuk tuk de forme unique en Asie. Nos deux jours seront rythmés par l’exploration de la ville et de ses temples en vélo (les vélos les plus pourris depuis le début de l’aventure, on a les fesses en compote). Les temples sont vraiment très jolis et bien entretenus, même après avoir fait Angkor on arrive encore à faire des « waouh » mais ce qui est dommage – et comme partout depuis le début du voyage en Thaïlande – c’est qu’ils sont en pleins milieux de la ville et de la circulation de dingue, aucun circuit n’est vraiment organisé et balisé.

IMG_0948 DSC02133

DSC02115 DSC02112

DSC02092 DSC02089 DSC02118

IMG_0957

Le 21 août on prend de nouveau le train pour Bangkok (avec des magazines de potins français en prime : explosion de joie !) où on va rester 4 jours / 3 nuits. Il faut savoir que quelques jours plus tôt une bombe a explosé dans un des lieux les plus touristiques de la capitale, on ne sait pas trop à quoi s’attendre en arrivant mais on ne veut pas faire l’impasse sur Bangkok a cause de cela… Les scénarios les plus divers ont été avancés jusqu’ici : gang de trafiquants de faux passeports, terrorisme international ou opposants à la junte militaire au pouvoir depuis le coup d’Etat de mai 2014. Le pays est une monarchie constitutionnelle depuis 1932. Le roi Rama IX règne sur le pays depuis 1946 (record de longévité). Souverain constitutionnel, le roi est officiellement titré Chef de l’État, Chef des Forces Armées, partisan de la religion bouddhiste et défenseur de toutes les confessions. Sur un plan politique, la Thaïlande a connu 19 coups d’états tentés ou réussis par l’armée depuis 1932, le dernier en date ayant eu lieu le 22 mai 2014. On referme le chapitre politique pour en revenir à notre séjour à Bangkok.

Le premier jour on s’est un peu mis la pression : faire le maximum de choses pour découvrir Bangkok en un minimum de temps. Parce qu’à Bangkok il y a un tas de choses à voir et à faire : visite de Wat dans le centre historique, du grand Palais, aller au marché et visiter aussi un marché flottant, aller voir un match de boxe thaï, boire un cocktail dans un Sky bar, se faire tatouer à Koh San Road, manger des insectes, aller voir un show de lady boy, etc. On logeait en plein centre historique, à côté de Koh San Road, le tatouage n’était même pas envisageable malgré l’insistance des rabatteurs avec leur super album photo de tattoo foireux, donc on s’est dit qu’on allait faire des visites mais quand on a vu la liste des temples à voir, là on a fait notre overdose !!! Le grand palais n’était pas loin non plus mais en fait c’est un gros wat donc refus total… Bon, on repère un marché flottant peu connu des touristes mais pour le coup il était pas connu non plus des locaux… Et l’autre marché flottant, le méga connu lui il nous a pas tenté quand on a lu le flot de critiques sur les blogs disant que ça faisait vraiment faux. Pour la boxe thaï on a eu de la chance car avait lieu les championnats du monde en plein air et gratuit donc parfait pour une petite pause dans l’après midi pour supporter l’Azerbaidjan (oui oui) ! Un soir on se dit qu’on va aller boire un petit cocktail dans un Sky bar et braver le vertige mais c’était tenue correcte exigée autant vous dire qu’on en a pas une seule, loupé encore ! Mais on se consolera en se réveillant à 2h du matin pour suivre France/Angleterre sur notre ordi et voir la victoire des bleus ! Pour les insectes échec total, on aurait cru des araignées et des scorpions en plastique sur des pics à brochette on a eu trop peur et en plus on a lu qu’ils sont tués à coup d’insecticide, on ne va pas se donner le mal d’une intoxication alimentaire pour le fun ! On a quand même réussi à aller au marché de Chattuchak, un des plus grands du monde (le plus grand du monde d’après les thaïlandais, ils nous font une petite exagération marseillaise à la Andréa !) où on aura fait quelques achats cadeaux !!! Et pour se détendre en sortant on est allés se balader dans un parc où on a même aperçu un gros varan. Reste donc le spectacle de lady boy, on a eu la flemme de ressortir pour aller dans le centre mais on en a pris pleins les yeux rien qu’en se baladant dans la rue ! Sinon on avait aussi comme objectif de s’acheter masque et tuba pour nos futures destinations et on a mis 3 jours à les trouver du coup on a traversé des tas de centres commerciaux géniaux et bavé devant les vitrines mais notre budget et notre aventure ne nous permettait pas de faire d’autres achats ! Seb aura quand même eu la chance de croiser Tom Cruise ! Vous vous dites qu’on n’a pas fait grand chose à Bangkok ? Après 2 mois de baroudage dans des endroits plutôt ruraux, on s’est sentis tous petits dans cette immense capitale (une superficie de 10 fois Paris quand même) !

IMG_1016 IMG_1017 IMG_1014 IMG_0981  IMG_1009DSC02135

IMG_0996

Dernier jour à Bangkok, on prend un train de nuit + un bateau et on arrive enfin à Koh Tao  : Koh Koh Koh, Koh Tao, petit air remixé par nous même sur l’air de Chaud, chaud, chaud, cacao ! Comme ça on espère que vous l’aurez en tête pour la journée ! L’île a une superficie de 21km carrés et se situe sur la côte est dans le golfe de Thaïlande. Son nom, dont l’origine est controversée, signifie « l’île de la tortue ». Selon certains cela est dû au profil de l’île, selon d’autres, à la présence ancienne de nombreuses tortues venant se reproduire sur ses plages.
Elle est connue pour être un des lieux les moins chers du monde pour passer son Open Water, premier niveau en plongée. On a pas mal hésité mais ça prend 4 jours et comme on reste ici 6 jours on a envie d’un peu de liberté et puis on s’est acheté masque et tuba pour faire du snorkeling ça devrait suffire, on remet l’open Water à plus tard (en Equateur peut être).
Par contre on a trouvé un super bon plan logement un peu excentré du centre et de l’agitation, un mini studio style Robinson Crusoe avec frigo, réchaud et… plage privée !! Pour juste 10€ la nuit soit 3 fois moins cher qu’ailleurs. On a essayé de s’acheter de quoi se faire à manger mais c’est un échec il n’y a rien pour ça dans les supermarchés et on n’a pas trouvé de marché. On se fera simplement des œufs + bacon le matin pour le plaisir de se faire à manger et la vaisselle car ça nous manquait !!! Les 2 premiers jours notre hôte n’a plus de scoot à nous louer et l’agence qu’il nous conseille non plus donc on va explorer l’île à pied et les fonds marins de notre plage privée ! Il faut savoir qu’ici les loueurs de scoot sont une mini mafia qui au retour du scoot essaye de trouver la moindre égratignure et te font payer des sommes astronomiques pour les réparations sinon ils ne te rendent pas ton passeport laissé en caution… Le troisième jour on a enfin un scoot et en plus le plein est fait ils n’ont pas eu le temps de vider le réservoir !! Oui parce que ça aussi c’est très commun ! On part cette fois à la découverte de l’île en scoot sur des routes assez dangereuses et dénivelées. La plage de Mango Bay est réputée pour ses fonds marins, après plus de 20 minutes sur la route nous y voilà, il nous reste encore plus de 250 marches à descendre et une taxe à payer et on se rend compte que la plage est uniquement accessible à la nage sinon il faut rester sur les transats de l’hôtel à côté du ponton, supplément payant bien sur ! Bon allez on se fait plaisir on se dit qu’on va y rester la journée, du coup on se prend deux transats et on explore les superbes poissons pendant toute la journée. On frôle l’attaque cardiaque pour remonter les marches jusqu’au parking mais c’est bon on peut repartir ! En fait non, notre pneu arrière est crevé, et merde ! Pas de téléphone, pas beaucoup d’argent, le coin le plus reculé de l’île, qu’est ce qu’on va faire ?! Une famille belge passe par là et nous dit qu’ils vont se débrouiller pour nous envoyer quelqu’un, super sympa ! En attendant on se fait pleins de films sur la mafia des scooters, on a peur que l’addition soit salée ! Finalement un thaï va nous réparer tout ça avec son kit et ses pieds (oui oui) et on s’en sort pour 12€, ouf !
On va rester 6 jours à Koh Tao, 6 jours de balades en scooter à la recherche des meilleurs spots de plongée, 6 jours de repos total aussi, un pur bonheur.

DCIM100MEDIA DSC02250DSC02177 DCIM100MEDIA DCIM100MEDIA DCIM100MEDIADCIM100MEDIA DCIM100MEDIADSC02217

Après plus de 12h de divers transports on arrive à Koh Phi Phi (prononcer Pi Pi) le 31 Août pour nos 5 derniers jours en Thaïlande. L’île se trouve sur la côte ouest de la Thaïlande, dans la mer d’Andaman et elle est devenue célèbre grâce au film « La Plage » avec Leonardo Di Caprio.
Les hébergements sont beaucoup plus chers, l’île est très touristique et très bruyante la nuit du fait des nombreux bars en bord de plage mais on l’a choisi comme destination car encore une fois les fonds marins sont superbes et les plages aussi.
Notre hôtel bas de gamme (mais cher quand même !) est finalement très bien : piscine à débordement avec vue sur la plage, petit déjeuner buffet pantagruélique, bungalow climatisé, douche chaude et à l’air libre comme on les aime, pq et bouteilles d’eau gratuites et… serviettes de toilettes !! Le summum du luxe pour nous à chaque fois qu’on en trouve dans les auberges !!!
Une fois de plus le programme sera farniente !!! Le dernier jour on s’est levé à 5h du matin pour monter à un point de vue pour le lever du soleil, accompagnés par un couple de Chinois qui ont fait que péter, moment super romantique !!! De là haut, la vue est jolie et il y a une pancarte qui rappelle que l’île a été très durement touchée par le séisme du 26 décembre 2004 dans l’océan Indien, on peut voir la photo de la baie juste après le passage du tsunami, ça donne quelques frissons. Enfin, on profitera aussi de ces derniers jours pour goûter de nouvelles spécialités thaï : papaya salade, soupe coco / citronnelle, etc., dans un resto avec une équipe très accueillante, un chat plus que fainéant et un autre dans un frigo !!!

IMG_1114 IMG_1120  IMG_1109

IMG_1162

IMG_1170

IMG_1145 IMG_1147 IMG_1146

IMG_1141 IMG_1174

IMG_1112

Notre séjour en Thaïlande touche à sa fin. Ce pays nous a réservé de belles surprises, bien que très touristique. On a quand même hâte d’être en Malaisie pour être de nouveau au contact des locaux et des routards et de reprendre l’aventure avec des treks !

Quelques anecdotes Thaïlandaises :
– Tous les jours à 8h et 18h retenti dans toute la ville l’hymne national pendant lequel tout le monde doit se lever.
– On a vu les premiers obèses de notre périple asiatique et les premières femmes beaucoup trop maquillées.
– On a aimé l’état d’esprit très ouvert de ce pays envers les homosexuels et les transsexuels. On a moins aimé se faire draguer par des transsexuels…
– On a été gêné parfois par certaines histoires d’amours entre Occidentaux et jeunes femmes thaï…
– On a vu plus d’Espagnols, d’Italiens et de Chinois que dans leurs pays respectifs ! Et ici non plus ils sont pas discrets ! Par contre ils relancent la mode du slip de bain moulant et fluo !
– Sur les marchés il y a des stands d’affaires trouvées (volées ?) dans les guesthouses et les bus, si jamais vous perdez quelque chose vous pouvez peut être le retrouver au marché du coin : sac de couchage, guide de voyage, déodorant, etc. !
– Une fois de plus il y a un véritable problème de gestion des déchets. On a vraiment du mal à payer une taxe en arrivant sur Koh Phi Phi (même si le prix est dérisoire) pour la propreté de l’île qui par endroit est clairement dégueulasse !

DSC02143
– Un autre problème récurent : la construction d’hôtels dans les moindres recoins et tous de styles architecturaux différents qui ne se fondent pas vraiment dans le paysage. Il n’y a clairement pas de loi littoral ici, ni de permis de construire. En plus les travaux sont très souvent effectués par des immigrés Birmans travaillant jour et nuit dans le danger : pieds nus et sans casque sur des échafaudages en bambou…

 Quelques conseils aux futurs voyageurs :
– Préférez les déplacements en train, meilleur marché que le bus et beaucoup plus sur pour vos affaires. Un peu plus long qu’en bus mais les paysages sont plus jolis sauf en train de nuit !! Choisissez les couchettes du bas car en haut il fait trop froid à cause de la clim qui vous souffle dessus.
– La Thaïlande est une destination très accessible pour les familles ou les voyageurs qui ont peur de s’aventurer en Asie. Le pays est suffisamment dépaysant sans qu’on y voit trop de pauvreté.
– Le métro est gratuit pour les plus de 65 ans et les moins de 12 ans à Bangkok. En parlant de métro les français ont beaucoup à apprendre car ici on fait la queue à gauche et à droite des portes d’entrée, on laisse sortir tout le monde et après on rentre !
IMG_1021

4 réflexions sur “Farniente à la sauce Thaï !

  1. On vous plaint beaucoup!!!! Toutes ces journées à la plage….Tous ces poissons colorés à aller voir…;Tous ces plats exotiques à déguster….Profitez, profitez!!!! Pour ma part la photo de la soupe thai coco citronnelle, m’a rappelé un petit restau de Hong Kong où j’en mangeais régulièrement, et que c’était délicieux!!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s